Sites sur Anet...

Recevoir les éditos
Rss Rss

Recherche
Sainte Trinité...
« Dieu a tant aimé le monde.... »

Parce qu'il nous a donné son Fils pour notre salut, nous a rachetés du péché et nous a ouvert son cœur de Père, nous saisissons cet amour unique de Dieu. On ne peut pas dire que Dieu a aimé plus les hommes que son Fils, comme certains seraient tentés de le croire, mais on peut affirmer qu'Il a aimé plus les âmes des hommes réconciliés avec Lui que la vie temporelle de  son Fils !

Mais son amour unique pour Jésus est total et c'est en Lui et pour Lui que Dieu nous aime. Nous approchons un peu le mystère de la Sainte Trinité, si l'on pense que l'on est inclus dans le dialogue d'Amour du Père en son Fils. Par le baptême et par la Foi, les Pères de l’Église affirment volontiers que nous sommes fils dans le Fils. Si de plus, nous pensons que ce lien mutuel entre eux deux, Père et Fils, n'est pas un sentiment mais une personne divine – l'Esprit Saint -, nous approchons de plus en plus du Mystère de la Sainte Trinité.

Si le lien entre les personnes humaines reflétait tant soit peu le lien entre les personnes divines, la liberté, l'égalité, la fraternité ne seraient plus seulement une devise de la République, dont les soubresauts démocratiques sont souvent chaotiques, mais serait surtout une maxime de vie noble et merveilleuse dont nous avons quelques reflets dans des communautés chrétiennes.

Certes, la communion fraternelle dans nos communautés n'est pas toujours réussie, mais nous en avons de belles ébauches. Les Pères de l’Église ont pu dire « tu vois la charité, tu vois la Trinité ». Le texte de l'évangile de ce dimanche qui commence par « Dieu (le Père) a tant aimé (l'Amour Saint-Esprit) le monde, qu'il a donné son Fils unique (Jésus)» , nous dit déjà tout de la Trinité.


Père Jacques

Pour aller plus loin, St Jean chapitre 3 et Catéchisme de l’Église Catholique, n° 261 ss

[Archives]url:../../../Archives_a35.html