Sites sur Anet...

Recevoir les éditos
Rss Rss

Recherche
Sacré-Coeur, Sacerdoce... et vacances

Le Sacerdoce, « c'est l'Amour du Cœur de Jésus ». Les mois de juin et juillet, évoquent le Sacré-Coeur, et rappellent les ordinations, les premières messes des jeunes ordinants. La phrase bien connue du Curé d'Ars nous dit combien l'Eglise est redevable à cette innombrable cohorte des saints prêtres qui, dans « l'obscur », ont accompli la tâche merveilleuse de conduire les âmes à Dieu. « Miracle de leurs mains vides qui donnent des trésors qu'ils ne possèdent pas ».

En effet ils ne peuvent donner que ce qu'ils ont reçu des dons de Dieu, et comme dons de Dieu, ils n'en sont pas propriétaires ! « Ce que vous avez lié sur la terre sera lié dans les cieux, et.... délié » ! peut-être plus encore délié...

En effet, à chaque confession, les prêtres permettent à l'âme son envol en la détachant du péché. Les prêtres ne peuvent que se confier à la prière de tous les membres de l'Eglise, car leur cœur doit se modeler sur celui du Seigneur.

« Ceci est mon corps livré pour vous » Ainsi il est dit : « mon corps... » et Jésus est présent (présence réelle), « livré ...» et Jésus est présent en son sacrifice, « pour vous... » et Jésus est donné en communion. Les trois dimensions de l'Amour du Cœur du Christ sont aussi données. Quelles merveilles ! St Jean Chrysostome, du 4è s., humblement s'en émerveille lui-même, comme le Curé d'Ars : « Les prêtres ont reçu un plein pouvoir que Dieu n'a donné ni à ses anges ni à ses archanges... Dieu ratifie là-haut tout ce que les prêtres font ici-bas ».


Le Père Jacques

Pour aller plus loin, Catéchisme de l'Eglise Catholique n° 478

___________________

Et pour les vacances, une intention du Pape Benoît XVI : "Prions pour que, dans une société où l'on est toujours pressé, les vacances soient des jours de détente véritable, au cours desquels on sache trouver des moments pour le recueillement et la prière, indispensables en vue de se retrouver profondément soi-même et les autres".