Sites sur Anet...

Recevoir les éditos
Rss Rss

Recherche


Le corps et l’âme...
« Distinguer pour unir », disait un grand écrivain chrétien, Jacques Maritain... ; Le temps n’est pas de philosopher sur cette distinction nécessaire qui ne met pas en cause la compréhension fondamentale de l’unité de la personne.
 
Dans la lumière de l’Assomption, nous faisons nôtre l’affirmation de l’Eglise : « avec son corps et son âme, Marie est montée au Ciel ». Toute sa personne animée par le souffle de l’Esprit Saint est allée rejoindre le monde de la Résurrection, avec son Fils Jésus.
 
Celle qui était au pied de la croix, l’âme transpercée d’un glaive, voyant le corps déchiré de son Fils, participe maintenant avec tout son être, à la Victoire de l’Amour.
 
Dans l’Assomption de Marie, le corps est anobli. L’Evangile nous invite à regarder la condition du Fils de Dieu qui rend dignité à tout homme.
 
Comment ne pas penser aux corps meurtris de nos frères persécutés, surtout en Irak. Exécutés ou mis en fuite, dépouillés de tout… Notre cœur et notre prière les suivent. Ne veut-on pas comme arracher leur âme en les forçant à abjurer leur Foi pour adhérer à un Islam complètement déviant ? 
 
Nous ne pouvons pas nous laisser aller à l’indifférence. Le 10 août dernier, notre Pape François disait son effroi et sa compassion : « Des milliers de personnes, parmi lesquelles de nombreux chrétiens, sont chassées brutalement de chez elles, des enfants meurent de faim et de soif pendant leur fuite, des femmes sont enlevées, des personnes massacrées, des violences de toutes sortes ont lieu, partout la destruction : destruction des maisons, du patrimoine religieux, historique et culturel. Tout cela offense gravement Dieu et l’humanité. On n’apporte pas la haine au nom de Dieu ! On ne fait pas la guerre au nom de Dieu ! ».
 
La prière et les dons peuvent être des manifestations concrètes et chacun doit trouver la manière appropriée d’aider, soit par les associations les plus habilitées, comme l’Oeuvre d’Orient ou l’Oeuvre de l’Aide à l’Eglise en Détresse, ou bien d’autres associations de solidarité qui heureusement se sont mis en action.
 
Dans son voyage en Corée, notre Pape manifeste sa joie de la rencontre avec la jeunesse d’Asie, il fera aussi mémoire des chrétiens persécutés, nombreux canonisés, exemples exceptionnels de courage et de Foi. Nous sentons combien toujours cela est actuel. Corps et âme ils se sont donnés à la cause de l’Evangile. Que chacun mesure son dévouement à la Charité reçue de Dieu. 
 
Oui, « la charité du Christ nous presse », dira St Paul.

 
Père Jacques

Tous les éditos