Sites sur Anet...

Recevoir les éditos
Rss Rss

Recherche


12. "Je crois en la Sainte Eglise Catholique"


Année de la foi...
Deux assertions sont exprimées dans cette affirmation de notre credo qui est certes rattachée à "je crois à l'Esprit-Saint", tellement l'Eglise découle de l'Esprit-Saint.
 
Cette Eglise née de la Pentecôte est sortie du Coeur du Christ et du Cénacle par un feu qui signifie que l'Amour, l'Esprit-Saint, en est l'âme. Cette âme de l'Eglise justifie la première assertion : sa sainteté. Je crois en la "Sainte" Eglise ; non certes que tous les membres soient pleinement saints, hélas !, mais tous les membres marqués par le Christ au baptême, ont reçu tous la sainteté comme don du Christ : la Foi, l'espérance et surtout la charité appartiennent au Christ-tête qui irrigue tous ses membres d'un même lien d'Amour, "Je suis la vigne, vous êtes les sarments" Jn ch. 15.
Certes l'Eglise, en même temps et en chacun d'entre nous se reconnaît pécheresse et toujours en voie de conversion. Nous savons qu'il y a des zones d'égoïsme et d'orgueil toujours à purifier et la sainteté sera plénière dans le Royaume des cieux après d'ultimes purifications ! Car nul ne peut voir Dieu sans avoir été sanctifié par le seul Saint "Heureux les coeurs purs, ils verront Dieu".
 
La deuxième assertion marque la dimension catholique, c'est-à dire universelle de l'Eglise. Partout répandue dans les divers continents, nous partageons la même Foi, les mêmes sacrements. Surtout nous aspirons à partager le même mystère central d'unité qu'est l'Eucharistie.
En même temps, diffusif d'elle-même, l'Eglise tend à embrasser tout l'univers habité, partout où un être humain cherche la vérité. "Catholique", l'Eglise veut aussi la totalité du salut en chacun et en tous. "Allez enseigner toutes les nations", plongez-les dans l'Amour du Créateur et du Rédempteur. C'est en final l'appel et l'envoi du Christ aux apôtres et à nous tous.
Professer la sainte Eglise catholique nous engage fortement à nous sentir cellule vivante d'un grand corps dont nous sommes responsables de la croissance.
Cette responsabilité s'exercera en premier lieu dans la famille qui est comme une église domestique. Dans la réalité familiale s'exerce l'apprentissage des premières vertus morales et spirituelles qui tendent vers la sainteté, là s'apprend les premières ouvertures à l'autre, à tous les autres, là on apprend l'insertion à l'église paroissiale, diocésaine, universelle, catholique.

 
Père Jacques

Tous les éditos