Sites sur Anet...

Recevoir les éditos
Rss Rss

Recherche

Edito du Père Jacques


-
-
« Paix aux hommes de bonne volonté »

Les anges ont chanté ces paroles la nuit de la naissance du Sauveur. Comme l'a remarqué justement un Père de l'Eglise, « la bonne volonté » dépend de chacun et cette paix sera donc reçue par ceux qui auront cru et accueilli le Sauveur.

La traduction officielle souligne une autre nuance: « Paix aux hommes que Dieu aime », cela complète et montre l'universalité de l'Amour de Dieu sur tous. Il semble bon de voir les choses et les évènements à partir de plus haut, et donc de les comtempler de Dieu même qui nous aime, mais là encore son amour devient efficient dans la mesure de notre accueil, de notre liberté.

Pour notre part, nous souhaiterions que la Paix vienne dans les cœurs, dans les foyers, dans notre paroisse bien sûr, dans le monde et particulièrement pour la Palestine, lieu de naissance du Sauveur.


Nouvel an !
Pour nos souhaits personnels, j'ajoute la belle prière de St François d'Assise, c'est tout un programme de vie, pour tous les hommes religieux, et s'ils sont en plus politiques, ils pourraient se l'assimiler, pour propager un peu d'air pur sur notre terre; ce serait source d'une écologie morale bienfaisante !
      
"Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l'amour.
Là où est l'offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l'union.
Là où est l'erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l'espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à
être consolé qu'à consoler,
à être compris qu'à comprendre,
à être aimé qu'à aimer.

Car c'est en se donnant qu'on reçoit,
c'est en s'oubliant qu'on se retrouve,
c'est en pardonnant qu'on est pardonné,
c'est en mourant qu'on ressuscite à l'éternelle vie."


                                                                 
Puissions-nous la faire nôtre tous les jours de cette nouvelle année.

Père Jacques 

Archives