Sites sur Anet...

Recevoir les éditos
Rss Rss

Recherche

Notre-Dame de l’Assomption, si bien représentée à Chartres en sa Cathédrale rénovée, reste signe d’espérance pour nous.

Vainqueur de toutes les corruptions, celles du péché et celles du tombeau, Marie montre ce que la victoire du Christ a opéré efficacement en elle. Elle a participé fidèlement à l’œuvre de la Croix, elle participe aussi à la régence de grâce de son Fils.

Nous nous tournons vers Elle, Patronne de la France, France en « sous-France », pas à la hauteur de ce que Dieu attend d’elle. Mais l’action miséricordieuse de Marie reste puissante auprès de son Fils.

Faisons nôtre la prière d’un grand théologien au cœur d’enfant, le Père Léonce de Grandmaison :

L’Assomption
         
            « Sainte Marie, Mère de Dieu
            Garde-moi un cœur d’enfant,
            Pur et transparent comme une source ;
            Obtiens-moi un cœur simple,
            Qui ne savoure pas les tristesses ;
            Un cœur magnifique à se donner,
            Tendre à la compassion,
            Un cœur fidèle et généreux
            Qui n’oublie aucun bienfait
            Et ne tienne rancune d’aucun mal.
 
            Fais-moi un cœur doux et humble,
            Aimant sans demander de retour,
            Joyeux de s’effacer dans un autre cœur
            Devant ton divin Fils ;
            Un cœur grand et indomptable, 
            Qu’aucune ingratitude ne ferme,
            Qu’aucune indifférence ne lasse ;
            Un cœur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ,
            Blessé de son amour
            Et dont la plaie ne guérisse qu’au Ciel. »


 
Père Jacques