Sites sur Anet...

Recevoir les éditos
Rss Rss

Recherche

Le mois du Rosaire


Guerre en Syrie, au Kenya, montée de l’islamisme, tremblement de terre au Pakistan, rencontre des huit Cardinaux auprès du Pape François pour le Renouveau de l’Eglise et vous nous parlez du Rosaire ; il y a semble-t-il dans ce monde, plus d'épines que de roses !...
 
Justement, rappelons-nous lorsqu'à la bataille de Lépante tout l'Occident faillit sombrer sous l’envahisseur turc, le Pape Pie V a lancé la fameuse Croisade du Rosaire conjointement alliée à la défense des armées vénitiennes et françaises, pour repousser l’Ennemi. Plus modestement, l’appel de notre Pape à la Paix, juste la veille de l’attaque franco-américaine  prévue contre la Syrie a repoussé cette attaque, au moins pour un temps. Un carnage aurait embrasé plus encore tout le Moyen-Orient. Et depuis, l’Iran a fait un pas pour clarifier son projet de diminuer son armement nucléaire militaire…

Des épines et des roses...
Oui, ayons les pieds sur terre, mais l’âme au Ciel. « Aide-toi, le Ciel t’aidera ! » En réalité, ce n’est qu’en partie juste… Car Dieu n’est pas au bout de notre effort mais plutôt à sa racine. « Demande l’aide de Dieu et agit en conséquence » me parait plus juste.
 
A chaque AVE, nous demandons la grâce à celle qui en est remplie, nous demandons qu'elle prie pour que cette grâce de Jésus soit déversée sur nous.  On a affirmé: "chaque Ave est une rose dont Jésus est le parfum". Faut-il rappeler qu'au cœur de cette prière, nous nommons Jésus, le fruit de ses entrailles et de sa foi , Il est le centre de l'Ave.
 
Dans la Lettre Apostolique « Le rosaire de la Vierge Marie », publiée le 16 octobre 2002, le Pape Jean-Paul II parle du chapelet comme "d’une prière contemplative qui nous lie à Jésus par un chemin d’assimilation du Mystère divin", le pape nous montre que c'est  un approfondissement avec Marie de l’Evangile, elle qui gardait la Parole de Dieu et la mettait en pratique. Nous le citons encore : « Une chose est claire : si la répétition de l’Ave Maria s’adresse directement à Marie, en définitive, avec elle et par elle, c’est à Jésus que s’adresse l’acte d’Amour. La répétition se nourrit du désir d’être toujours plus pleinement conforme au Christ, c’est là le vrai programme de la vie chrétienne ».
 
Nos joies et nos peines personnelles, sont nos mystères joyeux et douloureux, épines et roses de nos existences. Seulement la prière peut changer un cœur en profondeur, en le conformant au Christ. Si le cœur change, les actes seront nécessairement réorientés et nos choix de vie seront les meilleurs pour notre épanouissement, surtout lorsqu’ils sont conformes à la volonté de Dieu. La face du monde est toujours un peu changée lorsque sur la terre, des êtres ont laissé la Paix de Dieu les envahir. 
 
Marie est le chemin excellent qui conduit à ce résultat. Alors, soyons efficaces ! L’arme divine du Rosaire à la main, avec la prière du cœur, nous serons aidés à parcourir les chemins qui montent. Marie a su voir à travers les épines de la croix, la rose de l'Amour jaillissant du cœur de son Fils. Vivons avec elle notre Espérance chrétienne.   
 
 
Père Jacques