Sites sur Anet...

Recevoir les éditos
Rss Rss

Recherche


1 - Je crois en Dieu


L'Année de la Foi nous invite, nous chrétiens de notre paroisse, à vivre notre credo : l'accueillir, le célébrer, le diffuser. Restons une minute sur le début du symbole de Foi qui détermine toute notre vision du monde.
 
Dire "je crois en Dieu", c'est déjà sortir de soi-même et trouver son centre en dehors de notre ego. Si tout être doit s'accomplir en un autre, d'autant plus envers le Tout Autre ! comme le disait déjà Ratzinger, futur Benoît XVI, le propre du chrétien, c'est ex-ister, être en dehors de soi... sortir de son être réduit à lui-même pour s'intégrer, se développer en l'Autre.

Année de la foi...
Croire en Dieu nous délivre de la puissance des idoles auxquels l'homme bien souvent s'assujettit. En effet celui qui prétend ne pas croire en Dieu, risque de prendre beaucoup de réalités secondaires pour Dieu. Il déifiera l'argent, la profession, les plaisirs, les honneurs, le sexe... en ce sens l'acte de croire rend libre. Comme le disait déjà les sages philosophes : dépendre d'un être supérieur à soi libère, dépendre d'une réalité inférieure à soi aliène... Affirmer "je crois en Dieu" libère de la suffisance et oriente l'âme vers l'absolu de l'Amour. Inconsciemment tout être qui cherche le bonheur, cherche un véritable amour qui sous-tend la notion de Beau, du vrai et du bien. N'est-ce pas le désir naturel de tout homme de tendre ainsi vers Dieu ?
 
Aucune réalité sur terre ne peut prétendre assouvir cette soif d'absolu. Certains semblent avoir quelque complexe de dire ce fondement de la Foi... l'air ambiant oblige. Marthe Robin, grande mystique du XXè siècle disait bien que le monde vit à la superficialité de lui-même : "Il ne faut jamais rester au seuil de son âme, il faut rentrer à l'intérieur, y descendre, y réfléchir, y méditer, y travailler et s'y laisser travailler..... face à face avec Dieu ! Que de pauvres humains ne vivent jamais avec leur âme et restent au seuil toute leur vie ! ".
 
Allons dans les profondeurs de nous-mêmes aux sources vives de notre Foi, découvrons Dieu le Père et cela dans ses trois dimensions. On peut dire premièrement qu'il est Père comme source de toute vie et Créateur du monde matériel. Mais, deuxièmement, Dieu est surtout  Père parce que dans un autre lui-même il se donne en engendrant sa Parole, Fils distinct de Lui. Enfin, sa paternité s'étend sur les hommes, ses enfants qu'il désire intégrer par grâce dans la filiation de son propre Fils. C'est pourquoi le baptême s'origine dans la profession de Foi en Dieu.
Dire "je crois en Dieu", c'est retrouver son identité d'homme qui ne peut s'accomplir que dans l'Absolu de l'Amour.


Père Jacques

Archives