Sites sur Anet...

Recevoir les éditos
Rss Rss

Recherche

Le Jardin de Pâques


Pâques

Marie ! … Marie-Madeleine sort de ses pleurs. Elle voit Celui dont la voix a retenti en son cœur, voix qui jadis lui avait dit « Va, tes péchés sont pardonnés.... ta foi t'a sauvée». Voix du Bon Pasteur. Mais avant de reconnaître son visage, elle l'a cherché en pleurs, près du Tombeau vide. Il lui a fallu du temps pour croire au Vivant, elle qui restait morte de douleur. Oui celle-ci risque de s'emmurer et risque de ne laisser filtrer aucune lumière d'espérance, et pourtant...

Marie, Pierre, Lucien, Adrienne, etc... à tous, au creux de nos vides et de nos tombeaux, il nous est donné d'entendre une voix au-delà de toute voix ou peut-être un autre signe, comme pour les pèlerins d'Emmaüs... un signe de tendresse, ou de partage, un signe de pardon, un signe du pain de vie, un signe de la Parole.
Le Jardin de Pâques, évoque un autre Jardin, où Dieu disait déjà à Adam « où es-tu ? » et l'homme se cachait déjà... Ici, quelle proximité !

N'ayons pas peur... « qui nous roulera la pierre ? » disaient les femmes. Même si une pierre scelle encore nos cœurs, après la Résurrection du Christ qui peut douter ? A cette force si douce plus forte que la mort, plus forte que le péché, plus forte que la souffrance.
    « Marie » dit doucement la voix
    « Jésus » s'écrit celui qui croit.

Puisse notre Jardin refleurir, notre âme porter des fruits de vie.
A tous souhaitons qu'au souffle de l'Esprit, monte en notre Jardin intérieur, un soleil d'Amour, présence du Ressuscité.


Père Jacques

Archives