Sites sur Anet...

Recevoir les éditos
Rss Rss

Recherche

Nous avons vécu au niveau national une grande manifestation internationale où des chrétiens pouvaient être solidaires pour dénoncer d'abord la liberté de tuer, liberté qui semble prônée par certains islamistes, dont on sait qu'ils ne représentent pas les bons musulmans, mais qui cependant viennent de l'Islam.
 

​Je suis chrétien !
Parce que je suis homme, je suis du côté des victimes et des familles endeuillées.

Nous avons aussi le droit de ne pas tout confondre, et de ne pas être solidaires en tout. Il faut aussi dénoncer la liberté de tuer la conscience morale ou religieuse. Par exemple une liberté d'expression doit être soutenue en générale, mais en aucun cas ne peut être soutenue lorsqu'une presse libertaire prône l'immoralité ou devient experte dans le dénigrement des religions.

"Je suis chrétien" devrait être marqué sur le front de beaucoup de baptisés, comme signe d'un amour fraternel qui demande qu'à rayonner. Cela signifierait "Respect pour tous". Cela signifierait aussi que des chrétiens massacrés par milliers sont oubliés et mériteraient des manifestations encore plus énormes ; on aurait pu s'attendre à une solidarité marquée de tout l'Occident, pour la défense des victimes des barbaries, particulièrement en Orient.

Personnellement, j'aimerai que Paris soit la capitale du monde pour prôner le respect des valeurs de la vie du début à la fin, de la famille avec un père et une mère, de l'école où l'on transmet une instruction et non une simple animation...

Je manifeste donc pour une liberté de religion sans extrémisme, une liberté d'expression sans extrémisme.

Avec la grâce de Dieu, essayons d'être chrétiens et prions pour tous.

Père Jacques

Tous les éditos

____________________________________________________________________
Actualités :
- cours d'écriture d'icônes au presbytère d'Anet : affiche
- rejoindre un groupe biblique dans le diocèse de Chartres : dépliant
- Pèlerinage de Notre-Dame de Bonne Nouvelle : 40ème anniversaire en présence de Mgr Pansard, évêque de Chartres