Sites sur Anet...

Recevoir les éditos
Rss Rss

Recherche

Nous pressentions jusqu'où pouvait aller une certaine conception de la laïcité, mais nous n'aurions pu penser jusqu'à quelle étroitesse d'esprit elle pouvait essayer de rétrécir la culture multiséculaire de notre pays.

​Notre crèche !
Jusqu'ici, même les incroyants reconnaissaient l'image paisible, rustique de la vie familiale souvent représentée artistiquement par nos crêches. Des plus simples aux plus rutilantes, toutes avaient leur place en privé, en public...

Laissons toute polémique, et faisons confiance au bon sens populaire qui a déjà jugé le ridicule de ces tristes positons idéologiques et nettement négatives.

Avec les enfants surtout, avec beaucoup de familles, nous nous laisserons envahir par le message véhiculé par la crèche, celui de la Paix, et de l'accueil du Don de Dieu !

Oui, l'enfant au cœur de l'amour d'un père et d'une mère, qui s'aiment, cela reste le grand trésor de la vie, même si les conditions extérieures sont dures y compris les Césars d'aujourd'hui, qui rivalisent d'orgueil avec ceux d'autrefois !

L'étoile venue d'Orient hier a du mal à percer notre nuit d'aujourd'hui... Alors soyons de ceux qui essayent d'allumer une lumière au milieu des ténèbres de ce monde !

La vérité la plus profonde, n'est-ce pas la Vie divine qui cherche à s'épanouir dans notre vie chrétienne ? 

Notre souhait est le plus simple : qu'au fond de chaque cœur de nos paroissiens  renaisse plus que jamais la Paix, l'Amour. Cette crèche intérieure, nul ne pourra nous l'enlever, celle où brillent la lumière, l'étoile de la Foi au plus profond de nos âmes... Cette Foi  sera source de la vraie joie,  et Jésus nous a dit "Nul ne pourra vous la ravir".

Père Jacques

Avent, messe de la famille à Abondant  
Tous les éditos